100 Chansons AWESOME des années 90 (PARTIE 2 : 80 à 61)

C’est lundi ! Donc, après la partie 1 (100 à 81) de la semaine dernière, voici la deuxième.

As-tu nourri ton Tamagotchi aujourd’hui ?

Apprécie :

80. MXPX – Punk Rawk Show (1995)


Moes : Open House involontaire chez une amie. 4-5 gars de 13 ans saoul à la Tornade « Karumba » à gueuler cette chanson autour d’un ordinateur. Un hymne énergique !

Jason : Dans ma période de skater, c’était excellent. Tout l’monde a essayé de faire d’la skate (oui de la skate, pas du skate) un moment donné. J’ai même déjà fait un « kickflip 360 »just saying.

79. REM – Everbody Hurts (1992)


Moes : En 1992, j’avais 6 ans, mais si j’avais eu une peine d’amour j’aurais clairement braillé là-dessus.

Jason : Ouffff, elle fait mal elle… *position fétale dans le fond d’la douche. Pleure pas. Pleure beaucoup*

78. Boys II Men – I’ll make love to you (1994)


Moes : Encore là, plate que je n’étais pas assez vieux pour “starter” une femme avec ce morceau.  Tellement langoureux, cheesy et quétaine qu’il est awesome.

Jason : Ça c’est une excellente chanson à gueuler full blast une fois bin chaud. « Sing it like you mean it, son! » Une fois sobre, ça ne va pas trop bin. Essaye même pas.

77. Skee-lo – I Wish (1995)


Moes : J’ai fait la joke dans un meeting après que quelqu’un se soit lamenté en disant « I wish I was taller » ce à quoi j’ai répondu « I wish I was a baller. ». High Five du boss. Merci, merci !

Jason : J’ignore pourquoi, mais cette chanson me fait penser à l’été, la chaleur, et le fait que “Cause when it comes to playing basketball, I’m always last to be picked and in some cases never picked at all” m’est jamais arrivé. Auto-props.

Moes : Taaa yeule, je t’ai pas invité pour que tu te la fendes devant l’monde.

76. Puff Daddy ft Faith Evans – I’ll be missing you (1997)


Moes : La mort de Notorious BIG et le refrain envoûtant me rappelle la fin de mon primaire. Évites juste d’aller voir les performances live de Puff sur Youtube. Ses pas de danse rendent l’hommage malaisant. RIP.

Jason : Bon… pas l’choix… R.I.P Biggie.

75. Beastie Boys – Intergalactic (1998)


Moes : Première fois j’ai entendu cette chanson, c’est dans une chambre de hockey. Les vétérans la faisaient jouer dans l’tapis et j’faisais semblant de la connaître. L’important avec les Beastie Boys, c’est de crier au bon spot : ta-ta-ta-ta-ta-ta-CHA ! ta-ta-ta-ta-ta-ta-WAA !

Jason : At first, je me rappelle que j’me disais “WTF! C’est quoi ce beat là?”… deux heures plus tard à l’écouter en loop, je dansais en criant ‘’INTERGALACTIC PLANETARY!!!’’

74. Snap! – Rythm is a dancer (1992)


Moes : Du dance dans toute sa splendeur. Shake-toi l’biscuit.

Jason : J’dois avouer j’suis un junkie au 90’s Dance music. Pourquoi? Parce que les tournois d’hockey mineur jouaient tout l’temps des tounes dance. 100% nostalgie.

73. No Doubt – Don’t Speak (1995)


Moes : La belle Gwen. Moi ça me fait penser qu’elle a fait la première couverture du défunt magazine “Cool!”.

Jason : Mmmm Gwen… Mon crush de puberté.

72. Beck – Loser (1994)


Moes : La genre de toune que j’trippais pas à l’époque et qu’aujourd’hui j’aime bien.

Jason : Beck needs to respect the artistry. PSYCH! FUCK KANYE! Beck is da bomb!

71. Aqua – Barbie Girl (1997)


Moes : Party de chips et liqueurs. Des questions ?

Jason : Exact ! Ça me fait penser à mes premiers partys chips-liqueur mixtes entre gars et filles. Pool party, summer crushes. Gotta love it, man.

70. Natalie Imbruglia – Torn (1997)


Moes : Je l’aime d’amour cette chanson. Peut-être trop même.

Jason : Un autre guilty pleasure… c’est crissement bon. Sorrynotsorry.

69. Kriss Kross – Jump (1992)


Moes : Saute ciboire !

Jason : Confession : J’ai déjà mis mes jeans à l’envers pour être cool comme eux…pas en public quand même, mais bon. Oui, I went there. En regardant le clip, j’me rends compte que ces petits bambins là sont plus gangster que Drake. #RealTalk

68. Ginuwine – Poney (1996)


Moes : À la seconde que ça commence, tu feel comme un stripper.

Jason : Ahhhh mon cochon!!!! Qui est-ce qui n’a jamais grinder comme un chien en chaleur sur cette chanson? Essaye même pas, tout l’monde l’a fait.

67. Marcy Playground – Sex and Candy (1997)


Moes : Du sexe et des bonbons. Hey, pourquoi pas ? Classique.

Jason : IIIII smell sex aaaand caaandy, yeahh! Freakin’ bonne chanson alternative des années 90s. Les belles années du rock alternatif! They don’t make them like that anymore.

66. Prodigy – Breathe (1996)


Moes : Badass toune. Encore aujourd’hui, ça même pas vieillit d’une miette.

Jason : Eux autres là, c’est un band que j’oublie tout le temps à quel point leur musique est freakin’ excellente. Je tiens quand même à dire que le chanteur me donnait des cauchemars. C’est quoi ces cheveux-là anyway? Ça jamais été à la mode, right?

65. Bran Van 3000 – Drinking in LA (1997)


Moes : J’me rappelle de faire du rollerblade en écoutant la radio sur mon walkman accroché à ma ceinture et cette toune est partie. Le vent sur ma peau, j’pensais j’allais m’envoler osti.

Jason : Oh! Une chanson que j’adorais, et que j’aime encore aujourd’hui, d’un band que j’avais aucune espèce d’idée qu’il était montréalais. Props! Envoye ca icitte, toé. *fistbump*

64. No Mercy – Where do you go (1996)


Moes & Jason : 

  Ha, Gay!

63. Vengaboys – Boom boom boom (1998)


Moes :  Pas pantoute comme ça je m’imaginais le vidéoclip. C’PARCE QUE C’EST SEXUEL LÀ.

Jason : Yep. Honte à nous d’avoir realisé plus tard le meaning en arrière de ‘’Boom Boom Boom Boom, I want you in my room’’.

62. Whigfield – Saturday Night (1994)


Moes : Inévitablement lié à Pérusse : « Saturday Night ? Si tu restes en ligne, j’t’envoie un t-shiiirrrrt ! *clic* Euh …Carole ? »

Jason : DEEDEE LA LA LA! Haha. Si admettons, je n’ai pas envie de sortir au bar avec toi un samedi soir, crisse-moi ça dans l’tapis pis je vais finir par me déniaiser. Promis.

61. Lou Bega – Mambo no 5 (1999)


Moes : Secondaire un, a essayé de pas fucké up les noms. Monica, Rita, Tina, Jessica … FUCK !

Jason : Eurk.

+++++

Et voilà, un autre 20 tounes !

Reviens la semaine prochaine pour la suite, Partie 3 – 60 à 41 !

Moes et Jace

Leave a Reply