25 types de like sur Facebook 2

Hey !

Tu connais Facebook ? Ce petit chiot qu’on a laissé volontairement entrer dans notre maison par curiosité, mais qui a grandi et est devenu un St-Bernard qui prend beaucoup trop de place dans nos vies ? Tu le replaces là ?

Je n’aurais probablement pas assez de ma vie de bloggeur pour écrire tous ce qui peut être dit sur ce phénomène toujours en évolution. Sauf qu’aujourd’hui, j’te parle de like.

 Liker quelque chose, c’est devenu un automatisme. Tu n’y penses presque plus. Tu te promènes, tu lis des choses, tu skip, et parfois, tu like. Cependant, tu voyais que ce petit geste comme un simple témoignage de ton appréciation pour quelque chose ? Naïve brebis, es-tu. Tu verras, à travers cette liste que ton simple like peut porter plusieurs chapeaux et ne signifie pas seulement « j’aime ce que tu as mis en ligne ».

Dévore cette liste  de 25 types de likes sur Facebook.

Apprécie.

cpu

+++++++++

 1. Le « classique »

Le like de base. Je vois et ça me plait : j’ai aimé, donc je like. Très peu à dire sur ce like, c’est la raison même de l’existence de la fonctionnalité. Le premier que t’as appris au début. Pas d’arrière-pensée, straight forward : J’aime.

 

2. Le « j’ai ri fort »

Un like bien senti.  Une coche en haut du « classique ». T’as VRAIMENT ri d’une publication et tu veux le souligner. T’appuie plus fort sur le bouton like et parfois t’ajoute même une appréciation supplémentaire en commentaire. Genre « Like x 1000 », « J’AI RI FORT », « J’voudrais liker 2 fois ». Ça dit : Cette publication valait vraiment de mon précieux temps, merci de m’avoir fait rire, mon sacrament.

 

3. Le « compréhensif »

Lorsque quelqu’un souligne un accomplissement, ou une grosse étape de sa vie, tu lui donnes un support virtuel. C’est une tape dans le dos, un high five, un hug sincère, etc. Avec ton like, tu exprimes ta fierté, ton empathie, ton « chu là big ». Quand ta chumette un peu ronde publie une photo d’elle avec un méga-turbo-gros rond de sueur sur sa camisole, sa face rouge-crise-de-coeur et ses yeux semi-conscients, mais avec un gros sourire de victoire … hey like that shit up.

 

4. Le « familiale »

Ta famille sur Facebook, on va s’le dire, pas toujours nice. Souvent, les membres de ta famille ne sont pas les plus pertinents de la sphère facebookienne, mais tu dois liker leurs choses, respectueusement. Tu ne trippes pas sur leurs posts, mais tu like pareil. Ton niveau de tolérance est élargi avec les membres de ta famille. En fait, c’est surtout pour éviter ce type de conversation avec ta mère :

– « As-tu vu ma photo d’écureuil avec une casquette verte ? ».
– « Oui, m’man. »,
– « Bin pourquoi t’as pas aimé la photo ? ».
– « … Calisse. »

 

5. Le « PR »

C’est un like hypocrite un brin. Tu like quelque chose pour du PR. Genre une entreprise que tu veux approcher, ou un nouveau client. Tu te crisses pas mal de la publication, tu veux juste démontrer que t’as aimé ça à quelqu’un que tu veux plaire/respecter/faire semblant que t’aime. Équivalent dans un 5 à 7 de réseautage : rires forcés, compliments fake, appui trop intense sur une idée ordinaire, high five de trop, fellations d’affaires, etc.

 

6. Le « sexy »

Un like de photo qui t’as allumé. Genre une photo de voyage dans le Sud. Au lieu d’écrire à une fille toutes les obscénités qui te passent par la tête en regardant ce corps bronzé dans son brand new, mais miniscule bikini, tu like. Au lieu de complimenter vulgairement et hommedescavernement son selfie pris du haut où on voit peu subtilement son 14 pouces de craque de seins, tu te calmes et tu like. Ton message est passé et t’es resté gentleman.

Bon, ce que t’as fait après avoir regarder cette photo, ça, c’est ton jardin secret, bro.

 

7. Le « je place mes pions »

C’est un like stratégique quand quelqu’un t’intéresse. Sans devenir trop insistant, ça te permets de « cruiser » et de complimenter furtivement la personne visée. T’espères lui jouer dans la tête un peu, en disant « hey, t’es jolie là-dessus » ou « hahahaha, ce que tu douée pour l’humour! » ou encore « Bon dieu que tu es brillant avec tes interventions punchés! ».

Parce que l’humain (surtout l’homme) va accorder beaucoup trop d’importance à un simple like. Le déclic va se faire dans la tête comme le clin d’œil d’une danseuse = esti, elle me veut. Parfois c’est effectivement le cas, parfois tu devrais te calmer.

 

8. Le « pathétique »

Aussi appelé le « like de pitié ». Lorsque tu vois une publication qui agonise seul et sans like depuis quelques heures, tu te sens un peu forcé de liker. Si en plus, l’auteur de la publication est crissement enthousiaste (« MEILLEUR VIDÉO EVER ! OMGGGGG J’AI RIIIII MA VIEEEEEE!!! »), ça te fais mal au cœur. Tu le visualises un peu comme quelqu’un qui raconte une anecdote en étant vraiment crampé et quand il finit, personne n’embarque dans son trip, silence pesant, tout le monde prend une gorgée de son verre pis y’a un profond malaise.

 

9. Le « pire »

Ça, c’est les champions et championnes qui like leurs propres publications. Si tu fais ça, Facebook devrait barrer ton compte pour 6 mois et envoyer 10 joueurs de rugby qui viennent te crisser une rince chez vous. « Doux Jésus, ce que je peux réussir à me faire rigoler ! hi hi hi ! »

À gang, on ramène la lapidation juste pour toi.

 

10. Le « déplacé »

Y’a certains statut qui ne réclament pas de like, mais des commentaires. Le déplacé c’est quand tu like un des statuts suivants :

–       Mon grand-père a fait un arrêt cardiaque ce matin. On est à l’hopital :(
–       J’viens de recevoir la réponse de l’université et je ne suis pas accepté …
–       Mon chum m’a laissé, mes parents viennent de m’annoncer que je suis adopté, je viens d’avoir un accident de char, provoquant un immense pet-sauce/diarrhée et je ne trouve pas un de mes bras. FML.

 

11. Le « stalker »

Ça c’est quand tu likes une photo de quelqu’un, mais que la photo en question date de 2 ans, dans le fin fond d’un vieil album. Tu te dénonces toi-même en tant que stalker. Sinon, kessé que tu ferais dans des photos vieilles de 2 ans, un fucking vendredi soir ?

 

12. Le « prix Nobel »

Le like pour les gens qui veulent paraître intelligents, impliqués, conscientisés, revendicateurs, etc. Ça arrive quand tu like un lien vers un documentaire sur la disparation forêt tropicale humide, mais t’as même pas pris la peine de regarder l’esti de documentaire. Juste pour que le monde pense que t’es préoccupé par le sujet. Fille, juste triste.

 

13. Le « fan »

Le like de quelqu’un qui aime tout ce que tu écris, commentes, partages. Pas besoin de raison, t’es l’idole de quelqu’un qui trippe sur ta vie. Ou alors, t’es peut-être le fan de quelqu’un …

 

14. Le « piège »

IT’S A TRAP ! Un phénomène qui arrive quand tu like un commentaire d’un inconnu, sur une publication d’un ami. 30 secondes après, tu reçois un friend request … de cet inconnu. WHAT THE FUCK. C’est une règle non-écrite de Facebook. T’as l’air désespérément en manque d’amis. Au pire, attends plus tard dans la journée.

Tsé, t’inviterais pas un One Night Stand à souper chez ta mère ? Bin, c’est ça, ton intervention virtuelle, j’lai trouvé drôle, mais j’t’ai pas invité à mon chalet pour pêcher. Va respirer dans un sac brun, bro.

 

15. Le « par accident »

Tu échappes un like sans faire exprès. Tu voulais cliquer sur une personne qui a déjà aimé la photo, mais t’as juste cliqué plus haut sur le like. Tu ne voulais pas le faire, mais c’est fait. Mais hey! C’est pas vraiment grave … à moins que ce soit également un like « stalker ».

Busted.

 

16. Le « à répétition »

T’ouvres tes notifications et tu vois qu’une personne est parti sur un streak de like.

Eugénie Bouchard a aimé « photo 1 ».
Eugénie Bouchard a aimé « photo 2 ».
Eugénie Bouchard a aimé « photo 3 ».
Eugénie Bouchard a aimé « photo 4 ».
Eugénie Bouchard a aimé « photo 5 ».

 T’ES FATIGANTE GENIE, DÉCROCHE ! J’T’AI DIS QUE C’ÉTAIT UN AMOUR IMPOSSIBLE !

 

17. Le « hey ça va ? »

Tu fais défiler ton newsfeed. Soudainement, tu accroches sur une publication d’un ami à qui ça fait longtemps t’as pas jasé. Tu te dis : « Wow, Alex, fait un boutte …  ». Un p’tit like facile. Un genre de signe de tête de wassup quand tu vois la personne de loin à l’épicerie. Genre.

 

18. Le « inclusif »

Phénomène qui arrive lorsque tu te retrouves dans un resto, pub ou spectacle avec des amis. Un des amis présent fait de l’événement un statut et t’identifie (te tag) dedans. À ce moment, tu te sens un brin forcé de liker. Pis si tu te tiens avec des amis trop intenses en ce qui à trait aux réseaux sociaux, ils vont te le souligner. Surtout si t’es du genre à checker ton Facebook aux 2 minutes.

Yup, on est rendus là.

 

19. Le « en boisson »

T’étais en boisson et t’as ouvert ton Facebook chez vous après une grosse soirée ? C’est les like que t’aimerais ne pas avoir fait. Genre liker une vieille photo de toi et ton ex. Liker une photo en bikini de la mère d’un chum (Quoi ? Ah, t’as pas écrit « MILF » en commentaire en plus ? Dude.). Liker une photo d’une fille que tu trouves belle, mais juste quand t’es en boisson. C’est comme un drunk text, mais encore moins compliqué à faire.

Dur lendemain de veille.

 

20. Le « pas clair »

Un like sur un statut qui pose une question. « Amis Facebook, quel genre de restaurants me suggérez-vous à Montréal ? ».

*Like*

Ok … merci de liker mon questionnement, mais c’est des suggestions que j’aimerais avoir, osti d’truite.

 

21. Le « va donc chier »

Un like de jalousie. Quand t’es tiraillé intérieurement par le like et le hate. Genre une photo dans le sud un matin de tempête de neige. Genre une photo d’une douzaine de roses d’un « OMG BEST BOYFRIEND EVER <3<3<3 » quand t’es une sale romantique en manque d’amour. Tu connais le genre : Oui c’est cool pour toi, mais va chier pareil.

 

22. Le « awkward party »

Quand tu likes dans une publication d’un ami, tu commentes un petit quelque chose d’anodin et que toutes ses amis (que tu connais crissement pas) se mettent à interagir sur cette publication. Tu te retrouves malgré toi, à recevoir 348 notifications de l’heure alors que tu ne connais personne dans cette conversation. T’es le dude awkward dans un party, parce que t’es un chum de l’hôte. T’ignores les conversations, mais t’es impliqué constamment, sans le vouloir.

 

23. Le « suiveux »

Quand une publication est très populaire et que tout le monde que tu connais semble avoir liké. Fak tu like, juste pour suirrrre comme un suiveux. Y’a des fortes chances que t’étais la fille ou le gars dans cour d’école qui arrivait dans un cercle d’amis et qui criait « MOI AUSSI J’VEUX JOUER ! MOI AUSSI ! ».

 

24. Le « peu de mot »

C’est un like qui t’évite une conversation. Tu ne sais pas trop quoi dire ou parce que ça ne te tente simplement pas de répondre. Juste pour dire « c’est bon, j’ai vu ce que t’as écris. ». L’équivalent du smiley « :) » dans un texto. Oui, oui, t’as mon minimum d’attention.

 

25. Le « fantôme »

Quand tu aimes quelque chose, mais que tu likes pas. Volontairement ou involontairement. T’as lu, t’as ri ou t’as souri, mais t’as juste pas liké.

Ta chum te demande « as-tu vu le vidéo de Minions sur mon wall ? ». Et toi de répondre « yeah, c’tait fucking drôle! ». Et elle de rétorquer : « Ok, pourquoi t’as pas liké ? » Et toi, tu clos la conversation avec un : « Hey. C’t’un pays libre calisse. »

Pis là, elle pleure. Props!

 

++++++++++

Comme tu as pu le constater, un like va au-delà d’une simple catégorie. Il exprime beaucoup plus qu’une simple appréciation. Facebook s’étant solidement implanté dans nos vies modernes, nous avons remplacé les interactions sociales par des raccourcis virtuels. N’empêche que nous revoyons les mêmes patterns de vie revenir, désormais sous la forme d’un pouce en l’air.

Ils n’y sont pas tous, mais j’espère t’avoir assez bien résumé tout ce qu’un like peut signifier.

Asteur, va sur Facebook, pis essaie de voir quel genre de like tu vas faire aujourd’hui.

Paix, amour et gâteau au chocolat McCain « Deep n’ Delicious ».

À la semaine prochaine !

 

Le Moes

2 thoughts on “25 types de like sur Facebook

  1. Reply Myre Fév 27,2014 14 h 16 min

    25 catégories différentes ? Sérieux ? Impossible. Comment y va faire ca ?

    Ahhh bin criss. Y l’a faite… Y l’a fuckin faite.

    J’ai mon esti de voyage… LOL

    J’vais aller te faire un #11.

    Chow bye

Leave a Reply