8 raisons qui expliquent pourquoi « Scattergories » est le pire jeu au monde

As-tu déjà joué au jeu de société Scattergories ? C’est le pire jeu au monde.

Quand j’étais plus jeune, c’était un de mes jeux préférés. Ça permettait de se rassembler, c’était simple et ça laissait démontrer une rapidité d’esprit et un vaste champ lexical. En vieillissant, j’en suis venu à détester ce jeu. Un virage à 180 degrés, quoi. Fuck ce jeu.

Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous explique. Tous les joueurs ont en leur possession un carnet avec des feuilles sur lesquelles sont écrites différentes « catégories ». Avant de pouvoir regarder ces catégories, un joueur roule le dé à 20 faces sur lesquelles contiennent 20 lettres de l’alphabet. Lorsque la lettre est désignée, un joueur démarre un chronomètre et tous les joueurs ouvrent le carnet et prennent leurs crayons. Le but est d’inscrire tes réponses aux différentes catégories, mais tous les mots doivent commencer avec la lettre que l’on a roulée. Par exemple avec la lettre « G », « chose que l’on retrouve dans un parc » : « Gazon ». Le but est d’inscrire le plus de réponses possible avant que le chronomètre sonne (et te fasse faire un arrêt cardiaque parce le mécanisme est ridiculement trop puissant). Ensuite, à tour de rôle, on dévoile nos réponses et on discute de la validité ou non des réponses. À la fin de plusieurs rondes, celui qui aura fait le plus de points, gagne.

Simple non ?

Bin c’est un shitshow à chaque bazouelle de fois et tout le monde finit par s’envoyer chier.

Laisse-moi t’expliquer pourquoi.

++++++++++

8. Tes adversaires sont les juges et décident de ton sort

Si tu veux que ton jeu déraille et deviennent source de colère, assure-toi de ne pas mettre de règlements clairs et de « laisser la discrétion aux joueurs de valider ». Parce que les gens dans la vie ont de bons jugements et sont parfaitement impartiaux … RIGHT? Quel concept stupide que de laisser la personne contre qui tu joues décider de ton sort subjectivement. De façon générale, et surtout en famille, t’espères que tous seront justes et n’auront pas trop la fibre compétitive en refusant volontairement et à tort tes réponses. La plupart du temps c’est équitable. Précisons ici : par la « plupart du temps », je veux dire « hé ciboire jamais! ».

7. On est soft avec les inconnus

Le but et le défi de ce jeu-là, c’est de te casser la tête pour trouver le bon mot et de surcroît, commençant avec la bonne lettre. Sauf si t’es mon père. À ce moment, c’est de trouver un mot vulgaire à plugger pour faire rire la ribambelle. Anyway. À partir du moment qu’on accepte que les gens utilisent mal les mots ou prennent des termes génériques qui pourraient être utilisés dans n’importe quelle catégorie, le jeu perd de son challenge. Ça arrive lorsque tu joues avec des gens que tu connais moins (ou pas du tout) et que tu ne veux pas être un trou d’cul, parce que tu refuses les réponses. « Choses que l’on achète à un enfant ? Une pelle? Ah bin oui excellente réponse! ». BIN PAS MOI …

6. Si t’es moindrement pointilleux, t’es une marde

Personnellement, je n’accepterai pas toutes les réponses sous prétexte que t’es ma filleule de 9 ans, que t’es un anglophone ne maîtrisant pas la langue, ou que tu viens de recevoir un diagnostic de cancer. Je suis juste avec tout le monde. T’as une bonne réponse, bravo ! T’as une mauvaise réponse ? Fuck non. T’as une réponse limite en maudit ? J’vais t’obstiner pour que tu m’expliques ton raisonnement. Pourquoi? Pour le prochain point.

5. Les gens étirent le plus possible

Le plus gros problème avec Scattergories, c’est que le monde pense que toute réponse est bonne. En sortant une situation improbable et te disant que c’est possible, on étire le plus possible. Prenons encore l’exemple de « Chose que l’on retrouve dans un parc » Voici le type de mauvaises réponses qu’on peut voir :

« Bouffe » : l’idée est bonne, mais c’est de la « nourriture ». Et encore là, est-ce que de la nourriture est propre à un parc ? Non. C’pas comme dans un restaurant, ou dans une cuisine. Refusé.

« Sylvain » : « Bin quoi, ça s’peut qu’un Sylvain soit dans un parc! » Ça s’peut, mais avec ce raisonnement-là, ton « Sylvain » fitte dans toute les ostis de catégorie. « Dans un aréna », « Dans un aéroport » ou encore « À la plage ». Y’a aucune réflexion derrière ton « Sly ». Refusé.

« Kleenex » : C’est une marque, pas une chose. Anyway on dit « mouchoirs ». Et encore là, est-ce que  les mouchoirs sont un must dans tout bon parc. Non. Refusé.

Alors, tu te demandes quels genres de réponses seraient acceptables ? En voici une liste, Animaux (et toute la liste que tu veux avec des insectes, des reptiles, etc.), gazon, banc, arbres, étang, poubelles.

 4. Y’a pas de règlements clairs

Au Monopoly si tu passes Go, tu réclames 200$. Personne ne va t’questionner là-dessus. À Scattergories, tout est discutable parce qu’il n’y a rien de parfaitement défini. Quand on parle de « choses » est-ce que ça englobe réellement tout ce qui existe sur la planète et qui a un nom ? Est-ce que le maire de Gatineau, un participant d’Occupation Double ou encore un dude qui a eu un vidéo viral en 2009 est une « Personne célèbre » ? Certains diront oui, d’autres diront non. Parce qu’y’a peu ou pas de règlements. Les inventeurs ont sorti des catégories, imprimé des feuilles, façonné un dé et, en crissant ça dans la boîte, ont dit à l’unisson : « Y S’ARRANGERONT LOLZZZZZZZ!»

3. Les catégories sont larges

Non seulement les règlements sont approximatifs, mais les catégories sont immensément larges. Pour faciliter la participation et élargir les réponses, te dis-tu. Le problème en fait, c’est que puisque les catégories sont larges, les réponses deviennent infinies. Je te donne l’exemple de la merveilleuse catégorie « Raisons de retard ». Je pense à des choses comme « Crevaison », « Réveille-Matin », « Mortalité », « Circulation », « Rendez-vous », « Mauvaises indications ». Et là, certains arriveront avec des mots qui s’expliquent seulement par une anecdote de 5 minutes.

« Problème » : Problème de quoi, crisse ? Problème de spécifier la raison de ton retard, maudit tricheur?

« Alcool » : J’étais trop chaud pour conduire, donc j’ai appelé un taxi et là le chauffeur s’est trompé de chemin. AH BIN OUI, « ALCOOL » CRISSE.

« Voiture » : Mon char est tombé mort sur l’autoroute. Bin, c’est une « panne » qui t’a mis en retard, pas ta « voiture ». Une panne avec ta voiture.

J’pompe tout seul à écrire cet article, doux Jésus.

2. Tu t’obstines constamment

Alors qu’est-ce qui se produit ? T’es simplement toujours en train de t’obstiner. Sois pour valider ton point, où pour expliquer aux autres pourquoi tu crois que leur réponse n’est pas acceptable. Et surtout dans notre époque actuelle, Google ou Wikipédia est accessible en 5 secondes. Et comme t’as l’air de quelqu’un qui est bin trop intense à apporter une preuve autre que subjective, le monde te hait. J’te dis ma famille me déteste quand je joue avec eux. Ma sœur particulièrement, ses yeux violents me font comprendre qu’elle prendrait un malin plaisir à me rentrer le gros dé dans le rectum.

1. Y’a un sentiment de vengeance qui s’installe

Inévitablement, quand t’as refusé une réponse à quelqu’un ou que t’as été la personne qui a convaincu le groupe que la réponse de cette personne n’est pas bonne, ça laisse des traces. Grandis graduellement un climat de haine et de vengeance à l’intérieur de la joute. À partir de ce moment, cette personne que tu as privée d’un point va uniquement vouloir te refuser toutes tes réponses. Bonne ou non. Ou alors, elle tracera le parallèle boiteux de ta situation avec la sienne plus tôt, logique ou pas.

– « HEY SI MON «ITALIE » DE TANTÔT EST PAS BON, TON « NEW YORK » N’EST PAS BON NON PLUS!

– Ouin, mais l’Italie c’pas une ville, c’t’un pays.

– HEY ARRÊTE-DONC DE TRICHER PIS DE TOUJOURS T’OBSTINER!

 

+++++++++++

C’est pour cette raison qu’ici, j’annonce à vous tous, mes amis, ma famille et mon psy, que je prends officiellement ma retraite de Scattergories.

Tous s’en porteront mieux!

… pis j’voudrais pas que la chaise berçante de ma mère et les outils de mon père soient retirés de leurs testaments.

Bref, brûlons ce jeu.

Moes

Leave a Reply