Top 10 – Traits de personnalité séduisants chez une fille 10

Aujourd’hui, fruit de plusieurs conversations avec mes boboys, je dresse une liste semi-commune de ce qui est séduisant chez une fille. J’ai décidé d’exclure volontairement la beauté et les traits physiques, parce que ce n’est qu’une partie du « full package ». Une belle fille sans les traits de ce top 10, c’est une poupée russe mais sans les autres poupées à l’intérieur : c’est vide, tu fais vite le tour… pis… pis c’est russe.

On ne se la jouera pas Francis Cabrel et on ne sera pas hypocrite (tout le monde sait que Francis est un étrangleur de chatons). C’est certain que la beauté extérieure est également très importante. Mais pour les besoins de cet article, ce sera l’autre partie. Donc, on ne parlera pas de grosses poitrines frivoles et de fesses bombées.

LES GARS, PARTEZ PAS ! C’T’INTÉRESSANT QUAND MÊME LA !

Bonne lecture  !

 

10. L’empathie / La compréhension

C’est cette qualité, voire ce talent, de comprendre une personne et sa situation. C’est de se mettre à sa place pour vraiment s’intéresser à ce qu’une autre personne a à dire. Lorsque vous prenez la peine de faire cet effort, vous devenez non seulement de redoutables conseillères, mais également une oreille agréable. Une conversation est d’autant plus intéressante lorsque que l’on sent qu’il y a de l’intérêt et que vous alimentez celle-ci avec de bonnes questions ou de bons commentaires.

Une fille peut très bien être aussi insultante de par son fake intérêt pour ta conversation en coupant sans arrêt tes phrases pour virer tout vers elle-même, que si elle est constamment sur son téléphone dans ta face. Hey, j’te parle Fanny Facebook. Arrête, y’a juste tes amies connes qui like tes selfies.

Bon, j’commence fort.

 

9. L’auto-dérision / L’absence de la peur du ridicule

 La vie c’est sérieux. Même trop. Quelqu’un a un jour dit : « si tu ne vaux pas une risée, tu ne vaux pas grand chose ». Il faut savoir rire de soi et de se foutre de ce qu’on peut avoir l’air dans une situation embarrassante. Un malaise, ça passe bien quand tu le vis à fond. Lorsque t’es en mesure de rire de tes mauvais coups, de tes gaffes, de tes erreurs, ou de la marche que tu viens de manquer… oui, ça me séduit. Parce que comme je vous dis, la vie parfois essaie trop de nous dire « sois sérieux, c’est important » … alors si on ne peut pas prendre ce petit break pour rire de soi, la vie c’est plate. Tu rirais probablement de moi si je me plantais solide sur un spot de glace dans la rue, alors tu peux rire de toi aussi si ça arrive. Pis si tu ris, les gens autour ne se gêneront pas de rire et tout ce beau monde va avoir un sourire au visage pour la journée. Hey, souris ! Tu mettras du Myoflex plus tard.

 ice

 

8. Le côté « gamine »

 C’est peut-être parce que moi-même j’ai un côté gamin assumé, mais si t’as ça … moi j’trippe. L’enfance est une période formidable où la vie était plus facile, moins stressante et chaque jour était une aventure où l’on apprenait de nouvelles choses. Des fourmis c’est pas vraiment bon même si ton cousin retardé te le dit, une roche n’est pas une pomme et aussitôt que tu penses être bon en bicyclette, c’est là que tu plantes.

Devrais-t-on cesser cette philosophie à l’âge adulte ? Bien sûr que non ! Si tu passes devant un carrousel dans une fête foraine disons, et que dans un élan de folie, tu prends place sur un cheval et que je te vois tripper comme une petite princesse, je trippe. Parce que j’étais probablement en ligne pour aller dans un jeu gonflable. À l’inverse, si tu juges une activité trop « bébé » et que t’as même un dédain pour t’abaissez devant une telle puérilité … redonnes-moi ta passe, vide ton bureau et tu finis à quatre heures.

Une autre belle chose de l’enfance et qui est une capacité qui se perd malheureusement en vieillissant : se laisser émerveiller par tout et par rien. Si tu capotes encore devant un beau ciel orange, des animaux majestueux, des buildings immenses, la magie de noël, les « crouch » que fait la neige qui s’écrase sous tes pieds, si tu ne figures pas encore comment un avion peut voler, ou que tu capotes sur le nuage de lait qui remonte à la surface quand tu le verse dans ton café (Jonathan Laurin) … t’es fascinante et je t’aime. Viens-tu, on va aller se chercher une crème glacée à gomme balloune trempée dans les bonbons arc-en-ciel en écoutant la soundtrack de Toy Story ?

 

7. La simplicité

Ça l’air cliché comme ça, mais la simplicité c’est vrai que c’est attirant. Attention, la simplicité ne rime pas avec platitude. Ce n’est pas parce que tu aimes les choses simples que tu es plate. C’est simplement que tu peux apprécier les petites choses. Qu’une belle soirée peut être improvisé et très simple. Encore une fois, ça aide à comprendre si on se transporte à l’extrême : la flamboyance. Parfois, la fille la plus séduisante va être celle en jeans et t-shirt avec une couette. La fille la plus ridicule va être celle en robe trop courte, avec des talons, les cheveux comme si c’était sa graduation et du maquillage plus intense que Gene Simmons. Je ne voulais pas tomber dans l’apparence physique, mais tout ça entre dans la mentalité de simplicité. Souvent, la simplicité c’est hot.

Kiss and Make-up by Gene Simmons***FDCTRANSFER***

 

6. La passion

Je vous vois arriver avec vos images cochonnes de la passion torride au lit … calme-toi gourmande, c’est pas Fifty Shades of Gray notre blogue. La passion c’est quelque chose qui te fais tripper, qui te fais allumer les yeux, qui te carbure à l’adrénaline. Lorsque tu es passionnée dans une chose, j’aime t’entendre m’en parler. Ta voix qui change, ton sourire qui s’agrandit, tes yeux qui applaudissent, ton soutien-gorge qui se dégrafe … c’est men-tal. Que ce soit les voyages, le dessin, les sports, la peinture, les animaux, le cinéma, la psychologie, la géographie, les tueurs en séries, la philosophie, la nécrophilie … ok peut-être pas le dernier.

Bref, quelqu’un qui te parle de sa passion et que tu te sens investie dans ça, c’est super séduisant. Vous avez une passion, vivez-la à fond.

Augustin Hippone a un jour dit : « Vaut mieux se perdre dans sa passion que de perdre sa passion ».

 

5. Le sex-appeal

Pour celui-ci, c’est un peu évident. Quoique dans notre société moderne, avec toutes les barrières technologiques, les cellulaires et les réseaux sociaux… tout le monde est devenu un peu « awkward ». On se texte au lieu d’appeler, on clavarde au lieu de se parler et on devient ami grâce à Facebook. C’est donc dire que le jeu de la séduction et les interactions sociales ont quelques peu changé depuis quelques années. Bref le sex-appeal dans notre contexte actuel, ce n’est pas nécessairement une fille qui te fixe violemment en se mordant les lèvres, qui caresse le pied de sa coupe de vino du bout des doigts tout en ne cessant de croiser et décroisez les jambes comme Sharon Stone dans Basic Instinct. Le sex-appeal qui séduit pour moi, c’est lorsque t’es bien dans ta peau, t’es authentique. Lorsque vous êtes consciente de vos atouts et que vous savez vous mettre en valeur. Une fille bien dans sa peau, confiante et qui reste elle-même… c’est oui.

Parce que oui, si tu manges une banane de façon érotique tout le monde te regarde, mais pas pour l’effet que tu recherches… salope.

stupid

 

 4. L’intelligence / culture générale

 « Montre-moi ton cerveau, je te montrerai mon condo ». Ok, j’viens de l’inventer. Néanmoins, je crois que tout le monde est d’accord sur ce point, l’intelligence et la culture générale c’est séduisant. Que tu puisses me garder suspendu à tes lèvres en me parlant de la deuxième guerre mondiale, de la situation économique aux States, de la fausse pertinence des médias sociaux dans notre société contemporaine, de comment les Égyptiens ont inventé la bière ou simplement des funs facts sur tout et sur rien… bonjour, moi c’est Moes pis ça c’est mon croquant.

L’intelligence c’est fascinant. Ça permet d’avoir de belles et mémorables conversations. C’est comme retourner sur les bancs d’école pour apprendre du stock, mais avec une bière à la main ! L’intelligence c’est impressionnant… c’est… c’est séduisant !

À l’inverse, si je te donne un globe terrestre et que ça te prend 3 coups pour pointer correctement le Québec… même si t’es la plus belle de la terrasse, on a un problème. Une fille avec de solides lacunes d’intelligence/culture générale c’est un turn-off. Comprenez-moi bien, je ne veux pas avoir l’air du gars qui lève le nez sur une fille qui n’est pas calée en histoire, en chimie, en géographie ou autre domaine, mais disons qu’il y a un minimum que la vie doit t’avoir appris, sinon c’est que ta vie a pas été assez enrichissante et ton cerveau assez stimulé.

Quoi ? Non, le 11 septembre 2001 ce n’était pas la première de Loft Story… cherche encore.

 stupid2

 

3. La gentillesse

 Ça ne surprend peut-être pas personne et pourtant c’est une si belle et charmante qualité. Pensez à la personne la plus gentille et attentionnée que vous connaissez. Inévitablement, un sourire vous vient en tête et vous entendez cette toune-là. Plus doux que la voix de Dallas Green, ce sont des gens tellement agréables à côtoyer. Tout le monde apprécie ces gens qui ne semblent que vouloir  passez un bon moment avec eux. Une fille gentille c’est comme le feeling de se coucher le soir quand tu viens de laver tes draps. AWWW… non ? Non ? Ok sôôôôôrry, moi j’capote quand j’me roule dans mes draps tout propres.

Anyway.

La gentillesse n’est pas donnée à tous, malgré ce que l’on peut penser. Tout le monde se croit naturellement gentil, c’est pourtant pas le cas.

Les filles gentilles, les vraies, ne le sont pas pour se faire dire « Ah, t’es bin fiiiiiine » ou pour se faire donner des cadeaux, ou pour se mériter un statut Facebook interminable. La vraie et séduisante gentillesse ça vient du cœur et c’est simplement naturel. Si vous êtes gentilles parce que ça vous fait du bien en dedans, parce que vous aimez les réactions, parce que pour vous, c’est la « moindre des choses » sans vous rendre compte de l’impact de votre geste… v’là une bague. Sérieux, prends-la.

La gentillesse ne fait pas foi de tout malheureusement. Apparemment, la gentillesse c’est bien, mais trop… ça semble être un signe de faiblesse et de naïveté. Combien de fois a-t-on entendu : « C’te gars-là est comme trop gentil » ou encore : « Ah elle est super gentille, mais… » ou pire : « Il est trop fin ça me tappe sur les nerfs on dirait ». Et bien moi, je dis que trop de gentillesse, ça n’existe pas. Si ça ne clique pas avec une fille et que la raison semble pointer vers l’over-gentillesse… c’est qu’il y a un manque de quelque chose ailleurs. Probablement un item de ce top 10, peut-être le dernier.

 

2. L’humour

 Ah l’humour ! Que ce soit autant du côté des gars que des filles, j’apprécie les gens drôles. Ces personnes qui mettent de la lumière et de la vie dans une soirée. L’humour est rassembleur. Il permet, par l’entremise d’une bonne blague, de briser les barrières sociales entre des inconnus. Seulement par le rire, on partage un moment avec des gens que l’on ne connaissait pas. J’adore les moments où l’on partage un rire avec un inconnu parce que le style nous rejoint tous les deux. Moi-même j’adore faire rire les gens, les filles. Un rire de fille c’est beau, c’est délicat, c’est rassurant, c’est coquet, c’est naïf, c’est montrer sa vulnérabilité. Il faut cependant tracer la ligne. Ces qualificatifs sont véridiques lorsque la mademoiselle en question n’a pas trop de verres dans le nez… parce qu’un rire de fille chaude… ça peut facilement être comme des ongles sur un tableau.

Parenthèse: Il ya des gens qui sont des publics difficiles avec des gens qu’ils ne connaissent pas. En gros, j’te connais pas, je ne rirai pas de tes jokes. Mais la même joke, racontée par son ami… OMG MEILLEURE JOKE EVER ! Je ne comprends pas le phénomène. Je m’éloigne.

Bref, j’ai parlé des bienfaits de l’humour et de comment j’aime faire rire. Cependant, ce qui est séduisant c’est votre capacité à nous faire rire. Le chemin le plus court vers mon cœur est surement l’humour. Fais-moi rire et je t’aimerai d’amour. Comme dit précédemment, la vie veut que tout soit sérieux. C’est pourquoi ceux qui savent insérer le rire où il n’y en a pas, transformer une soirée ordinaire en festival d’humour, ce sont des perles. Peu importe le style d’humour, cute, vulgaire/déplacé (on aime), malaisant, hardcore, intelligent, raffiné, bas de gamme, pince sans rire, réfléchi, profond, trop profond, crissement trop profond (personne comprend)… si tu sais déclencher mon rire, je suis un peu plus séduit.

J’dis pas qu’après quelques houblons, j’pourrais pas décider de te fiancer sur la simple base d’un excellent (ou trop mauvais) jeu de mots. J’dis pas ça.

 

 1. Le « Je-ne-sais-quoi »

 L’aboutissement de tout ce top 10. Si les 9 autres qualités sont assez facilement explicables, cette dernière est la cerise sur le sundae et pourtant… ça n’est pas quelque chose qui se définit clairement. Un je-ne-sais-quoi (JNSQ), c’est quelque chose qui t’accroche, qui t’allume, qui te fait sourire, qui te fait sentir bien, qui t’attire, qui te fait bégayer, qui te séduit, qui laisse sa marque… sans que tu puisses mettre le doigt dessus. C’est le phénomène qui arrive quand tu jases avec tes chums et tu parles d’une fille que tu trouves belle et qu’à l’unanimité tes chums la trouvent « correcte » sans plus. Tu le sais pourtant que ce n’est pas la plus belle, mais quelque chose fait que tu la trouves cute, que tu ne peux t’empêcher de lui jeter des regards furtifs et de lui jaser quand tu la vois. C’est un peu ça un JNSQ.

Un JNSQ ça va au-delà d’un trait physique. Ça peut être un rire, un sens de l’humour, une façon de prononcer les mots, un timbre de voix, une timidité, une naïveté, une maladresse, un talent particulier, une imperfection quelconque, un positivisme, un bagage culturel, une aura naturelle, un charisme, etc. L’important c’est que tu ne puisses pas l’identifier. Ça t’agace de pas pouvoir dire c’est quoi, mais ça te séduit. Un JNSQ c’est indescriptible, mais ça fait en sorte qu’une fille ne te laisse pas indifférent.

Un exemple pour moi d’une fille qui a un JNSQ c’est l’actrice qui partage l’écran avec Sean William Scott dans Goon (2011), Alison Pill. Au premier coup d’œil, ce n’est pas une fille qui m’attire ou me séduit. Cependant, plus le film avance, plus ma perception change, plus je la trouve cute. Je la vois parler, je la vois rire et elle devient cute. Ça m’énerve parce que je le sais encore que je ne la trouve pas spécifiquement belle, et pourtant sa présence à l’écran m’hypnotise. Pourquoi ? Bin c’est ça, aucune maudite idée. Encore, je regarde des photos d’elle sur Google et je ne la trouve pas belle à proprement parler. Je ne l’ai jamais vue dans d’autres rôles ou dans une entrevue, mais dans son rôle d’Eva… elle me séduit pis j’ignore pourquoi. C’est un peu ça un JNSQ. C’est propre à chacun, c’est hyper subjectif mais une fille peut avoir un JNSQ pour plusieurs gars.

Est-ce que la personne en tant que telle connaît l’existence de son JNSQ ? Non, et c’est ça qui est encore plus séduisant. Ce n’est pas une game, c’est quelque chose de naturel qui émane de toi, sans que tu le fasses exprès. C’est peut-être ça le secret du coup de foudre. Le petit déclic qui se passe en dedans de toi quand tu rencontres la bonne personne. Quelque chose qui ne s’explique pas, mais qui fais TOUTE.

++++++

Et toi, quel est ton top 10 ?

uncleLe Moes

10 thoughts on “Top 10 – Traits de personnalité séduisants chez une fille

  1. Reply LaCliqueAbitibienne Jan 12,2014 20 h 44 min

    Wow le dernier point !

  2. Reply Annie Jan 19,2014 15 h 58 min

    Je dirais que le « top 10 – Traits de personnalité séduisants chez un gars » serait pratiquement le même, à quelques exceptions près. Il n’y a que le point 8, le côté « gamin » qui n’est pas nécessairement une qualité qu’une fille recherche chez un gars. Très intéressant ce top 10!

  3. Reply Patrick Fév 10,2014 0 h 54 min

    La fille s’appelle Eva dans Goons. C’est de elle que tu parles?

    Eva: « You make me wanna stop sleeping with a bunch of guys. »
    Doug Glatt: « That’s the nicest thing anyone’s ever said to me. »

    Une des plus belles phrases accrocheuses des films d’amour de Hollywood. Quoi? S’tait une comédie?

    • Reply Le Moes Fév 10,2014 10 h 48 min

      Salut Patrick !

      C’est bien d’Eva que je parle oui :)

      De la poésie, rien de moins … une comédie ? JAMAIS !

      C’était une tragédie grecque dans toute sa splendeur.

  4. Reply Marie-Eve Mai 24,2014 13 h 25 min

    Je te trouve SOLIDEMENT hot…. Tellement hot ;) Tu es ma version masculine :)))

  5. Reply Julie Juin 11,2014 21 h 19 min

    Quel beau texte. Je suis d’accord avec toi et je pense que nous aurions fait un bon match,toi et moi car il me semble que je possède quelques uns de ces traits de personnalités ! Malheureusement pour toi, je suis en couple depuis 15 ans !!! Ah, c’est peut-être à cause de ces traits de personnalités que pour nous ça fonctionne encore ?
    J’ai commencé à te lire avec le texte sur la course à pied qui me fait encore rire, bravo pour cette belle intelligence en écriture, très intéressant et divertissant.

  6. Reply debora Oct 22,2016 18 h 42 min

    Moi je me sens Carrement comme ca. J aimerai bien te rencontrer.

  7. Reply Lina Jan 7,2019 18 h 26 min

    Je suis une femme(20 ans) un peu gamine(j’aime aller à la fête foraine, faire des soirée pyjama, faire des câlins,faire des manèges…) et personne ne veut jamais m’accepter comme je suis!!!!Mais pourquoi on ne veut jamais me câliner ???!!

Leave a Reply